MENU

Histoire de St-Ciers



Histoire de St-Ciers
Saint-Ciers-sur-Gironde est une commune de Gironde de 3166 habitants (estimations INSEE de 2015) située sur l’estuaire de la Gironde à environ 65 km au nord de Bordeaux et autant de Royan. (Origine du nom : du saint éponyme et du fleuve). Avant 1902, la ville se nommait Saint-Ciers-la-Lande en Vitrezay. Elle a changé de nom le 3 novembre 1902.

C’est en 29 avant Jésus-Christ que les romains qui avaient conquis l’Aquitaine s’installent dans le Blayais emmenant avec eux la culture de la vigne. 
Au XVIIIe siècle, le Duc de Saint-Simon fait procéder à l’assèchement des marais et fait construire "la Cassine", très belle demeure située dans le centre de Saint-Ciers.
Entre 1845 et 1890, deux personnalités vont marquer le destin de la ville : le Marquis de Lamoignon, Pair de France, Maire de Saint-Ciers en 1845 et le Docteur Cyr Alcée Froin, jusqu'en 1890, Conseiller Général du canton et député-maire de cette commune pendant 40 ans.
La guerre de 1914-1918 freine l'évolution démographique de la commune, mais l'implantation de la Centrale Nucléaire du Blayais redonne à Saint-Ciers une impulsion économique et démographique, le nombre d 'habitants passe de 2900 en 1982 à 3166 aujourd'hui. 

Entre coteaux et prairies humides, forêts et vignobles, cette petite cité campée sur la rive droite de l'estuaire de la Gironde est aussi une des « portes d'entrées » du Poitou-Charentes tout proche.
Chef-lieu de canton actif, centre viticole et pôle commercial rayonnant sur une partie du Blayais, elle joue un rôle de relais entre les petits centres urbains des environs (Blaye, Mirambeau, Jonzac, Saint-Savin...) et la grande métropole régionale qu'est Bordeaux, qui exerce une influence majeure, notamment d'un point de vue économique. D'un point de vue culturel, la ville est une des composantes du Pays Gabaye de langue et de traditions saintongeaises.

Saint-Ciers-sur-Gironde jouit d'une position privilégiée, au cœur des marais du Vitrezay, du terroir viticole du Blayais et à peu de distance des stations balnéaires de la Côte de Beauté, ce qui explique le développement croissant du secteur du tourisme dans cette partie de la Haute-Gironde. Sa qualité de chef-lieu de canton vaut par ailleurs à la ville d'être dotée d'infrastructures adaptées dans les domaines de l'éducation (écoles, collège), du sport (gymnase, terrains de tennis, stade, dojo) , de la culture (médiathèque, cinéma 3D, musées) et de la santé.

Saint-Ciers-sur-Gironde appartient à la Communauté de Communes de l'Estuaire, structure intercommunale regroupant 11 communes (11 796 habitants). 

Histoire de St-Ciers

Histoire de St-Ciers

Histoire de St-Ciers

Histoire de St-Ciers

Histoire de St-Ciers